SECTION JAVEL-GRENELLE

1 rue Sarasate - 75015 Paris - 01 45 57 01 81 - Métro Boucicaut Ligne 8 - Bus 62 et 42

Accueil - La Section - La Fédération - Le PS - FH2012 - Paris - Le 15e - Vie Citoyenne - La Région - L'Europe - Liens - Nous contacter




Crédit Éditions Inculte/ Yann Legendre

Regrouper dans un même livre tout (ou presque) ce que les grands noms de la littérature ont pu dire et surtout écrire sur Paris et les parisiens, c’est l’ambition affiché par ce nouveau guide littéraire. Paru récemment, ces pages illustrées par Yann Legendre regroupent par thème des extraits de textes épiques. Une preuve, s’il en fallait encore une, que de tout temps Paris a exercé sur les hommes de lettres une fascination sans pareil. A glisser entre toutes les mains.

poing a la rose

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Municipales 2014: investiture Anne Hidalgo

Mercredi 22 mai, les socialistes parisien-ne-s étaient invité-e-s à se rendre dans leur section pour désigner leur tête de liste.

Avec 98,34% des suffrages exprimés, Anne Hidalgo est officiellement investie par le vote des adhérents de la Fédération de Paris du PS en qualité de tête de liste pour mener la campagne des élections municipales 2014.

poing a la rose

Premier meeting pour les Municipales 2014 à Paris

Mardi 28 Mai 2013 à 18h30

Anne Hidalgo vous invite à participer à son premier
meeting de campagne pour les élections municipales de 2014 à paris.
au Bataclan*
50, boulevard Voltaire - Paris 11e

Infos transport :

Métro : Oberkampf (ligne 5 et 9) - République (ligne 3, 5, 8, 9 et 11)
Bus : 96 et 56
Vélib : 11042 - 11044 - 11039
Autolib : 110 bd Richard Lenoir (11e) et 8 bd Voltaire (11e)

*Entrée libre. Ouvert à toutes et à tous. Ouverture des portes à 18h30

poing a la rose

Jobs d’été, c’est parti !


Crédits photo : Flickr/invisibleelement

Cette année, le CENTQUATRE (19e) accueille les « Journées Jobs d’été » qui se dérouleront les 26 et 27 mars 2013. Près de 6 000 offres seront proposées aux jeunes de 18 à 28 ans. Et pour la première fois, l’Agence du Service Civique sera présente pendant ces deux journées.

Organisées par le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative avec l’appui du CIDJ (Centre d’Information et de Documentation Jeunesse) et de Pôle emploi, ces deux journées donneront aux jeunes la possibilité de rencontrer des recruteurs, de confronter leurs points de vue et d’amorcer un parcours professionnel.

Tout au long de ces journées, les jeunes, âgés de 18 à 28 ans, seront accompagnés et préparés à la recherche d’offres d’emploi et aux entretiens par des professionnels. Quel que soit votre niveau d’études ou de qualification, des milliers d’offres d’emplois saisonniers, en France et à l’étranger vous seront proposées !

Des recruteurs et des spécialistes, rien que pour vous
Les « Journées Jobs d’été » donneront aux jeunes la possibilité de rencontrer des recruteurs, de confronter leurs points de vue et d’amorcer un parcours professionnel. Tout au long de ces journées, les jeunes seront accompagnés et préparés à la recherche d’offres d’emploi et aux entretiens par des professionnels.

Des séances de coaching proposées par les conseillers de Pôle emploi :
• Réussir son entretien
• Savoir-être en entreprise
• Chats entreprise
• Travailler au Canada
• Travailler au Royaume-Uni
• Rédiger son CV en anglais

Des conseils permanents sur le stand du CIDJ
Le CIDJ accueillera, sans rendez-vous et en continu, les jeunes pour les accompagner dans leurs recherches de jobs sur place ou sur internet. Les mineurs qui souhaitent trouver un emploi occasionnel seront, eux aussi, conseillés.

Le village des métiers de l’animation
Les jeunes détenteurs du BAFA, BAFD, de diplômes professionnels de l’animation ou les jeunes en cours de formation rencontreront les associations qui recrutent dans le champ de l’animation, du tourisme et des loisirs…

Le village Europe et International
Pôle emploi international, Eurodesk et le ministère s’unissent pour encourager la mobilité des jeunes à l’international : le Canada sera mis en avant cette année.

Le Service Civique, en deux mots
Pour la première fois en 2013, les Journées Jobs d’été accueillent l’Agence du Service Civique.

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général pour tous les jeunes de 16 à 25 ans. Il peut s’effectuer sur une période de 6 à 12 mois, en France ou à l’Etranger, pour une mission d’au moins 24h par semaine.

Pour la plupart des missions, seuls comptent les savoir-être et la motivation. Le Service Civique, c’est la possibilité de vivre de nouvelles expériences et s’ouvrir à d’autres horizons en effectuant une mission au service de la collectivité.

C’est également l’opportunité de développer ou d’acquérir de nouvelles compétences.
Le Service Civique peut être effectué dans 9 grands domaines : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité et sport.
Côté pratique
Journées Jobs d’été 2013 – Mardi 26, de 10h à 20h et mercredi 27 mars 2013, de 10h à 17h

Centrequatre, 104 rue d’Aubervilliers (19e)
Plus d'infos : journeesjobsdete.com

poing a la rose

Les coulisses du Conseil de Paris: le film


Conseil de Paris par mairiedeparis

163 élus, deux jours de débat et un programme particulièrement chargé avec plus de 400 délibérations et le dossier des rythmes scolaires. Grâce à l’émission de France 3 Grand Paris Reportages, découvrez les rouages de cette institution unique en son genre.

Décembre 2012. L’Hôtel-de-Ville ouvrait ses portes à la journaliste de France 3 Geneviève Faure pour une visite guidée un peu particulière. En effet, les couloirs de ce palais républicain entièrement rebatti après l'incendie de la Commune (1871) étaient en effervescence. Non seulement, il fallait organiser la visite protocolaire de la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, mais également préparer la tenue du dernier Conseil de Paris de l’année, traditionnellement consacré au vote du budget.

Retrouvez l’intégralité du film « Les coulisses de l’Hôtel-de-Ville », réalisé pour l’émission de France 3 Paris Ile-de-France « Grand Paris Reportages » et découvrez les rouages d’une institution qui est tout à la fois le cœur de la démocratie parisienne, un monument historique et une administration gérant un budget de 8 milliards d’euros.

poing a la rose

Où sortir après 2 heures du matin ?

A l'occasion des Nuits Capitales, qui ont programmé pendant 4 nuits des concerts, clubbings, conférences, ateliers, brunchs et apéros autour de parcours thématiques, nous avons fait appel à vous et dressé ainsi une carte des lieux ouverts après deux heures du matin et dont l'entrée est gratuite.

Avec les Nuits Capitales, la ville de Paris entend effacer les a priori autour du temps de vie nocturne, trop souvent associé aux nuisances sonores, à l’insécurité, autant de notions négatives et réductrices qui portent atteinte à son épanouissement et l’empêchent d’être respecté et apprécié à sa juste valeur.

Parce qu'on peut sortir à Paris après 2h du matin, nous avons dressé la carte des lieux qui accueillent le public, passé deux heures, et dont l'entrée est gratuite. L'idée nous a été soufflée par un tweet de Pénélope Bagieu qui cherchait un bar ouvert à une heure tardive.

Grâce à votre participation sur les réseaux sociaux, nous avons déjà identifié une vingtaine d'adresses.

La carte
Elle est en constante évolution et sera enrichie au fur et à mesure de vos contributions.

Afficher Où sortir après 2h du matin à Paris ? sur une carte plus grande

poing a la rose

"Le Paris vert des enfants" un rêve durable


Crédits photo : Happy Sleepy / Flickr Creative Commons

L'eau, les nouvelles énergies, la biodiversité, le climat, l'alimentation, la gestion des déchets, l'aménagement urbain, l'accessibilité, la solidarité et la citoyenneté, l'accès à l'art et à la culture... des thèmes d'actualité abordés par et pour les enfants. Cette année encore, dans le cadre de la semaine du développement durable, des animations et des expositions sont proposées gratuitement aux enfants des écoles, des centres de loisirs, et au public du 2 au 11 avril. Rendez-vous au Parc Floral.

Des activités proposées par les centres de ressources de la Ville, des associations et des partenaires permettront de découvrir et de donner du sens au développement durable.

Petit aperçu des animations proposées:
- "Partir sous les étoiles ou la découverte de l'univers" pour un voyage sous un planétarium
- "A la découverte des oiseaux de Paris"
- "Sauvage dans ma ville, ballade naturaliste" - à la découverte des arbres et des plantes sauvages
- "Rencontre avec un apiculteur et ses abeilles"
- "Les énergies renouvelables" - fabrication d'éolienne
- "Papier recyclé" - Comment en fabriquer ?
- "La charte de l'environnement et la citoyenneté" - à découvrir au moyen d'un débat et d'une fresque
- "Sois pas vache, quelle est la filière laitière ?" Fabrication de beurre, de fromage, dégustation, initiation à la traite des vaches
- "Chevaux de trait, atelier sur les modes de gestion environnementaux labellisés, rencontre avec des métiers... et des chevaux!

Parcours pédagogiques du Parc Floral avec quizz, déambulations, échanges, ateliers, projections, débats... organisés par des spécialistes comme la ligue de protection des oiseaux (LPA), les associations L'eau et le Pont, Planètes Sciences, la Société centrale d'apiculture, le Pavillon de l'Arsenal, le Conseil d'Architecture, Urbanismes et Environnement de Paris (CAUE75)... les professionnels du Parc Floral et les directions de la Ville de Paris impliquées.

L'année dernière "le Paris vert des enfants" a reçu plus de 5 000 visiteurs, enfants et adultes, individuels, classes ou groupes des centres de loisirs parisiens. Attirés par l'évènement ou l'ayant découvert au hasard d'une promenade, ils ont pu apprécier des manières bien particulières d'aborder sous différents angles le thème du développement durable.

Des oeuvres réalisées par les enfants, dans le cadre de l'école ou du centre de loisirs, seront exposées.

L'évènement est organisé par le réseau d'éducation à l'environnement et développement durable de la direction des affaires scolaires de la Ville de Paris notamment grâce aux concours des animateurs des centres de loisirs et des centres de ressources est réalisé en partenariat avec la direction des espaces verts et de l'environnement, la direction de la propreté et de l'eau.

Télécharger l'affiche au format pdf

Infos pratiques
Du mercredi 2 au mercredi 11 avril inclus (fermé les samedi et dimanche)

de 9h30 à 17h sans interruption - entrée libre

Au Parc Floral
Route du champ de manoeuvre (entrée principale via l'esplanade du Château de Vincennes)
Métro : Château de Vincennes

Pavillons 12, 18 et 21, Delta

poing a la rose

Paris, 1er port fluvial européen

Au cours des 6 premiers mois de l’année 2011, Ports de Paris enregistre une croissance de 7,7 % du trafic voie d’eau de marchandises en Ile-de-France. Le trafic fluvial de conteneurs connait lui une hausse record avec + 17,7 %. Ces nouvelles performances font de Ports de Paris le 1er port fluvial européen pour le fret fluvial (en tonnage manutentionné devant le port de Duisbourg en Allemagne) et le 1er port intérieur français pour le trafic de conteneurs (en EVP).

Le trafic total voie d’eau de Ports de Paris croît de 7,7 % sur les 6 premiers mois de l’année 2011 avec 11,2M Tonnes. Ce résultat, après deux années consécutives de croissance, confirme que le transport fluvial est une alternative écologique et économique de plus en plus crédible en Ile-de-France.

Vrac : trafic fluvial et maritime en hausse

Le fret fluvial de vrac progresse de 7,4 % avec notamment + 9,1 % de la part intra-régionale mettant ainsi en lumière l’utilité du réseau portuaire francilien composé de 6 plates-formes multimodales et 60 ports urbains répartis le long des 500 km de voies d’eau francilienne.
Cette croissance repose principalement sur les filières BTP/matériaux de construction (+ 11,4 %) et sur les minerais/déchets pour la métallurgie/produits métallurgiques.
Après avoir enregistré plusieurs années consécutives de baisse, enrayée en 2010, le trafic fluvio-maritime confirme sa reprise avec + 30,7 %.

Le trafic de conteneurs : la croissance à deux chiffres se poursuit

En croissance constante depuis 15 ans, le trafic de conteneurs maritimes sur l’axe Seine enregistre un bond record avec + 17,7 %.
Le redémarrage du trafic conteneurisé de déchets opéré par la REP (Véolia-Environnement) vient également gonfler le trafic au niveau intra-régional.

Des perspectives encourageantes

D’ici la fin de l’année 2011, le déploiement du cargo community-system AP+ (qui permet une gestion informatisée des flux de conteneurs à l’échelle de l’axe-Seine) générera gains de temps, économies (jusqu’à 30€ par conteneur) et simplifications des procédures douanières… AP + constituera un nouvel atout pour le trafic fluvial de conteneurs à l’échelle de l’axe Seine.

L’arrivée, à l’automne, d’un 3ème portique de manutention sur le terminal de Gennevilliers confirmera le statut de hub régional de la 1ère plate-forme multimodale francilienne.

Enfin, en matière de logistique urbaine, l’attribution de l’hôtel logistique du port d’Austerlitz (Paris, 13ème) en fin d’année, la signature d’une convention d’occupation du port de la Bourdonnais (Paris 7ème) avec un opérateur de manutention, et la poursuite des expérimentations en cours avec les différents acteurs (sur les ports du Gros Caillou (Paris, 7ème) et de Bercy, (Paris, 12ème) témoignent de la volonté de Ports de Paris de mettre le fleuve et le réseau des ports urbains au service de l’approvisionnement du cœur de la cité.

poing a la rose

Paris et l'Education

Passer son bac en cours du soir, améliorer son parcours ou assister à des conférences, à Paris, il n'est jamais trop tard pour apprendre, connaitre et savoir. La Ville de Paris propose de nombreuses formules pour un public varié.

Découvrez-les ici

poing a la rose

A Paris, le prix de l’eau baisse de 8%

Entre 1985 et 2010, la facture d'eau a flambé de 260% à Paris. Depuis 2010, la municipalisation de l'eau a permis d'économiser
35 millions d'euros : "Nous ne faisons pas de profit sur l'exploitation du service et tous les bénéfices sont réinvestis dans le service de l'eau (...) Moi, mes actionnaires, ce sont les Parisiens", a déclaré Bertrand Delanoë. Aujourd'hui, l'eau de Paris est une des moins chère de France.


Crédit photo : Flickr - JR Guillaumin

Le prix de l'eau passera de 1,0464€ à 0,9627€ (HT) le mètre cube à compter du 1er juillet 2011. A l'occasion de la journée mondiale de l'eau, le maire de Paris Bertrand Delanoë et Anne Le Strat, adjointe chargée de l'eau ont annoncé ce mardi 22 mars 2011 la prochaine baisse de 8% du prix de l'eau à Paris.

Plus d'infos

poing a la rose

Vélib' : du nouveau pour les beaux jours

A l'approche de son 4e anniversaire, le célèbre vélo parisien Vélib' dévoile un certain nombre de nouveautés qui seront proposées et soumises au vote du Conseil de Paris la semaine prochaine : de nouvelles formules d'abonnements et des tarifs exclusifs, un service de paiement en ligne et beaucoup d'autres choses. Revue en avant-première.

Vélib' comptera prochainement près de 100 millions de trajets effectués. Face à ce succès, la Mairie de Paris a souhaité, à l’approche du 4e anniversaire de Vélib', ouvrir l'offre d'abonnements avec des formules encore plus adaptées aux différents publics et usages.
Ainsi, l’adjointe au Maire de Paris, Annick Lepetit, a annoncé une série de nouveautés pour Vélib’ qui seront proposées et soumises au vote du Conseil de Paris la semaine prochaine.

Retrouvez ces nouveautés en avant première et plus de détails dès mardi sur le Blog Vélib'

poing a la rose

Ca bouge côté stationnement

A partir du 15 juin 2011, la Mairie de Paris réorganise les zones tarifaires du stationnement de surface. Objectif : apporter une meilleure cohérence tarifaire entre le stationnement de surface (dans les rues) et le stationnement dans les parkings souterrains.

Un trop grand écart de tarifs existe dans certains quartiers entre le stationnement de surface et le stationnement souterrain. Résultat : les automobilistes privilégient le stationnement dans les rues de Paris, souvent saturées, alors que les parkings souterrains disposent de nombreuses places libres.

Afin d’apporter une meilleure cohérence tarifaire entre ces deux types de stationnement, et d’encourager le stationnement en sous-sol, la Mairie de Paris réorganise les zones tarifaires de stationnement de surface à partir du 15 juin prochain.

Le tarif du stationnement résidentiel ne change pas : 0,65 euro pour une journée ou 3,25 euros pour une semaine.

Les trois zones tarifaires au 15 juin 2011
Le tarif des trois zones tarifaires ne changent pas : c'est la délimitation géographique de chacune de ces zones qui évolue.
A partir du 15 juin 2011, la zone 1 (dite centrale),inclura certains territoires limitrophes actuellement situés en zone 2.
La périphérie de la zone 2 (dite intermédiaire), sera elle aussi étendue sur certains arrondissements limitrophes de l'actuelle zone 3.

Tarif zone 1 :3,60 euros / heure
Tarif zone 2 : 2,40 euros : heure
Tarif Zone 3 : 1,20 euros / heure

Bientôt, une simplification du mode de paiement

Pour payer son stationnement plus facilement sur la voie publique, environ un horodateur sur deux des zones 1 et 2 acceptera le paiement par carte bancaire en plus de l'actuelle Paris Carte.
Ce nouveau service sera ouvert sur 500 horodateurs en 2011 et sur les 1500 autres, progressivement jusqu'à fin 2012.

poing a la rose

L'échelle du bruit

Sur les différentes cartes, des couleurs représentent les différents niveaux sonores. Une échelle de bruit colorée a été définie.

Le bruit est l'un des éléments physiques les plus difficiles à définir. Il résulte de la perception des mouvements petits et rapides de l'air par l'oreille humaine. L'unité qui décrit l'intensité sonore est le décibel (dB). Tous les détails pratiques et physiques sur le bruit et la modélisation de celui-ci pour établir la cartographie du bruit routier moyen à Paris sont définis dans la section suivante "dB(A), TMJA..."
Pour le néophyte, Il est très difficile de savoir à combien de décibels correspond un bruit Un train qui passe, une rue calme ? combien de décibels ? Voici quelques exemples plus parlants.

                
Une rue encombrée                       Un jardin

Les cartes du bruit sont des représentations en couleur de la propagation des niveaux sonores sur l'espace public et en façade des immeubles.
Pour cela, une échelle en couleur a été choisie représentant les différents niveaux sonores. L’échelle passe du vert clair à 45dB(A) pour les zones calmes au bleu foncé pour les zones très bruyantes au-delà de 80dB(A).

20 dB Conversation à voix basse Calme
60 dB Conversation normale Bruits courants
65 dB Salle de classe Bruyant
70 dB Téléviseur, rue à gros trafic
75 dB Voiture, aspirateur Pénible, nocif
85 dB Cantine scolaire
90 dB Aboiement d’un chien, appareil de bricolage (scie circulaire ) Difficilement supportable, dangereux
100 dB Chaîne hi-fi, Baladeur (niveau maximum)
110 dB Concert
120 dB Voiture de course Seuil de la douleur
140 dB Avion au décollage

poing a la rose

Tramway : en route vers le nord-est


crédits : flickr

Le T3 avance : avec la première soudure de rails effectuée ce lundi 24 janvier, le tramway fait ses premiers pas pour relier la porte d'Ivry à la porte de la Chapelle. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur ce chantier primordial.

Lire la suite sur Paris.fr

poing a la rose

Deux propositions pour les locataires parisiens

Dans un entretien au quotidien Le Parisien publié vendredi 5 novembre, le maire de Paris, Bertrand Delanoë a proposé deux mesures pour lutter contre « l’envolée des prix de l’immobilier et la flambée des loyers » dans le parc locatif privé. Elles seront débattues lors du prochain Conseil de Paris les 15 et 16 novembre.

Intervenir au moment du renouvellement du bail
A la relocation d'un logement vacant ou à l'occasion d'un changement de locataire, le propriétaire peut aujourd’hui augmenter à sa guise le prix du loyer. C’est parfois l’occasion d’une hausse très importante contre laquelle le locataire n’a aucun recours.
Le maire de Paris souhaite agir afin d’enrayer ce phénomène : « Je fais une proposition : expérimenter dans la capitale un dispositif d’encadrement des loyers à la relocation : ils ont augmenté de 40% en dix ans. Je soumettrai cette idée au prochain Conseil de Paris et je souhaite que le gouvernement nous entende. »
Paris pourrait devenir la première ville en France à expérimenter ce type de mesure.

Etendre l’aide aux locataires Paris Logement aux retraités Bertrand Delanoë a également proposé d’étendre aux retraités l’allocation Paris Logement destinée à aider les ménages résidant à Paris depuis plus de trois ans et qui consacrent plus de 30% de leurs revenus à leur loyer.
Le maire de Paris s’explique : « Grâce à cette aide, ce sont 35 000 familles qui ont pu rester à Paris. Mais actuellement cette mesure ne s’applique qu’aux actifs. Nous voulons donc aller plus loin : étendre le dispositif aux retraités, dont les pensions déjà faibles vont encore baisser. »
Liens utiles :
Prestations d’aides au logement pour les personnes âgées
Toutes les aides

Pour info : les chiffres de la location privée à Paris
Selon le recensement INSEE 2007(dernier chiffre disponible), Paris compte 511 835 locations privées (soit 44,9% des résidences principales)
Dont :
- 434 491 locations privées louées vides (38,1%)
- 77 344 locations privées louées meublées (6,8%)
Sur un total de 1,139 millions de résidences principales
Ci-dessous le tableau complet de la répartition des ménages selon le statut d’occupation

Propriétaire                                          375 578                       33,0%
Locataire d'un logement vide non HLM      434 491                       38,1%
Locataire d'un logement vide HLM            185 584                       16,3%
Locataire d'un logement loué meublé         77 344                         6,8%
Logé gratuitement                                  66 196                         5,8%
Ensemble                                          1 139 192                      100,0%

Voir la page de la Commission Logement de la section

poing a la rose

La Bibliothèque de l’Hôtel de Ville fait peau neuve

Avec ses collections considérables (600 000 volumes), l’ex-bibliothèque administrative de la Ville de Paris constitue un lieu incontournable de recherche et d’études. Visite à la loupe de cette bibliothèque spécialisée, installée au cœur de l’Hôtel de Ville et dont la réouverture intervient pour les journées du Patrimoine. (source Mairie de Paris)

La bibliothèque a été créée en 1872 sous le nom de « Bibliothèque Administrative de la Ville de Paris ». Fermée depuis avril 2007 pour des travaux de mise en sécurité incendie et d’accessibilité aux personnes handicapées, la bibliothèque a laissé place à un chantier particulièrement complexe nécessitant un investissement d’environ 1 870 000 euros. Sa réouverture intervient pour les Journées Européennes du Patrimoine.
Ouvrant désormais sur une galerie très fréquentée de l’Hôtel de Ville, la bibliothèque est aujourd’hui mieux intégrée au bâtiment. Son accès est rendu beaucoup plus simple pour le public.
La salle de lecture
Conçue par l’architecte Édouard Deperthes, elle offre l’un des meilleurs exemples d’architecture de bibliothèque de la fin du 19e siècle. D’une superficie de 600 m², elle reçoit la lumière naturelle par des panneaux de verre situés à 9,60 m de hauteur. Inscrite avec son mobilier d’origine (tables, chaises, luminaires) à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques, elle a fait l’objet d’une 1e restauration complète en 1993.
Elle est desservie par une salle d’accueil, accessible via un magnifique escalier en bois et un monte-charge adapté aux fauteuils roulants (conception de l’agence d’architecture Olivier de Certeau) et dédiée au souvenir d’Alexandre Vattemare (1796-1864).
Les fonds de la bibliothèque
Les fonds de la bibliothèque (600 000 volumes, répartis sur 9 kilomètres linéaires!) eurent dès l’origine un caractère quasi encyclopédique (à l’exception des sciences exactes et appliquées et de la littérature) dans le souci de couvrir tous les centres d’intérêt de l’administration parisienne, y compris par l’acquisition d’ouvrages des 16e, 17e et 18e siècle. Sur ces bases très larges, le développement continu des collections a notamment enrichi la bibliothèque dans les domaines suivants :
• science et histoire de l’administration parisienne et nationale
• droit, législation française et de l’Union européenne
• publications officielles nationales et locales
• économie, finances publiques, statistiques
• politique, relations internationales
• vie sociale, emploi, démographie, santé publique, logement, culture, enseignement
• documentation biographique rétrospective et contemporaine
• histoire politique, économique et sociale de la France

Périodiques : environ 7 000 titres (dont 713 vivants)
Manuscrits : 2 200 volumes
Iconographie : environ 10 000 dessins d’architecture et 10 000 photographies
Architecture, décoration et mobilier prestigieux
Inscrite depuis 1988 à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, la bibliothèque offre l’un des meilleurs exemples d’architecture de bibliothèque de la fin du XIXe siècle.
Des rendez-vous réguliers
Dès le 16 septembre de 15h à 17h : Rencontre publique sur le thème
« La bibliothèque de demain. France-États-Unis : regards croisés et perspectives ».
Pour les journées du patrimoine, les 18 et 19 septembre : Visites commentées de la bibliothèque
Autre événement à noter le jeudi 7 octobre à 19 h : Conférence du grand écrivain Alberto Manguel sur « La bibliothèque idéale ».
Infos pratiques
La bibliothèque est ouverte gratuitement à toute personne majeure munie de la carte des bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris. Cette carte peut être établie sur place sur présentation d’une pièce d’identité et d’une photo récente.
Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi, de 9 h 30 à 18 h, accessibilité aux personnes handicapées.
Les documents sont en consultation sur place uniquement.
Le catalogue du fonds général (livres et périodiques) est consultable en ligne sur http://bibliotheques-specialisees.paris.fr
Les travaux
La bibliothèque était fermée au public depuis avril 2007 dans le cadre de la mise en sécurité incendie et de l’accès aux handicapés de l’ensemble de l’Hôtel de Ville. À ces deux obligations du programme général s’est ajoutée la nécessité de renforcer les sols des réserves qui ne répondaient plus aux normes actuelles de résistance. Une ventilation adaptée aux collections a également été installée. Afin de permettre le déroulement des travaux, plus de 6 km linéaires d’ouvrages et de périodiques ont dû être provisoirement entreposés en garde-meuble. Ils ont été réintégrés à l’Hôtel de Ville, ainsi que dans les deux réserves extérieures de la bibliothèque au cours du 1er semestre 2010.
Maîtrise d’ouvrage
Mairie de Paris, Direction du patrimoine et de l’architecture, Section d’architecture de l’Hôtel de Ville / Direction des affaires culturelles, Bureau des bibliothèques et de la lecture.
Maîtrise d’œuvre
(sécurité incendie et accès handicapés) - Atelier d’architecture Olivier de Certeau.
Coût des travaux
Travaux sécurité incendie, accès handicapés : 1,1 M €
Renforcement des planchers, mobilier des réserves, câblage : 770 000 €

poing a la rose

Des tarifs de cantine plus justes pour tous les parisiens !

Bertrand DELANOE s’y était engagé dans la campagne des élections
municipales de 2008, c’est désormais chose faite : tous les Parisiens, à̀ même niveau de revenus, paieront dès la rentrée scolaire de septembre 2010 un tarif identique de cantine pour leur enfant !

Voir le tract

poing a la rose

LES ARRONDISSEMENTS DE PARIS

Arte - Emission Karambolage du 12 septembre

Vous savez que Paris est divisé en 20 arrondissements. Mais savez-vous de quand date cette organisation? Séverine Bavon nous raconte l’histoire des arrondissements parisiens.

Paris est un escargot. Certes, Paris ne mange pas de salade, mais c’est un escargot quand même. Un escargot… d'arrondissements.
Un arrondissement, c'est une division administrative, avec à sa tête un maire élu. A Paris, il y en a 20, numérotés de 1 à 20 qui forment une spirale qui part du centre, un escargot.
Situons ensemble dans ce dédale quelques lieux connus de tous. Le musée du Louvre se trouve dans le 1er arrondissement, la tour Eiffel dans le 7ème, les Champs-Elysées sont dans le 8ème, et le Sacré-Coeur dans le 18ème.
Mais, pour les Parisiens, les arrondissements ne sont pas uniquement des zones administratives ou géographiques. Ce sont des univers. Chaque numéro d'arrondissement évoque à tout Parisien quelques clichés bien définis.
A l'Ouest, il y a les riches. Si le 7ème, le 8ème et le 15ème arrondissements sont bien lotis, c’est le 16ème qui est l'archétype de l'arrondissement bourgeois, avec ses beaux immeubles et ses rues calmes, où se côtoient des vieilles dames aux caniches toilettés et des hommes d'affaires pressés. On dit d'ailleurs, pour décrire une personne chic, guindée, qu'elle "fait très 16ème".
Comme dans la plupart des grandes villes européennes, les arrondissements les plus pauvres, eux, se trouvent au nord-est de la ville. Dans nos latitudes, les vents soufflant principalement d’Ouest en Est, la répartition de la population se serait rapidement opérée lors de l’industrialisation du 19ième siècle. A l’ouest, la bourgeoisie protégée des fumées, à l’est, les ouvriers sous la fumée. Ainsi, on trouve toujours les Parisiens les plus populaires ainsi que beaucoup d’immigrés du Maghreb, d'Asie ou d'Afrique noire dans les 18ème, 19ème et 20ème arrondissements.
Le 13ème ? Pour le Parisien, c'est "Chinatown". Il vous parlera des supermarchés asiatiques, des restaurants exotiques et du fameux défilé du nouvel an chinois.
Le 11ème, lui, est le lieu branché par excellence : magasins bio, réparateurs de vélo et ateliers d’artistes attirent des populations jeunes et créatives.
Inutile de vous dire que, dans tous ces arrondissements, on trouve aussi des gens normaux qui résistent à tous ces clichés…
Paris n'a pas toujours été un escargot. Lorsque les arrondissements sont créés en 1795, la ville est plus petite et il n’y en a que douze, numérotés de gauche à droite et répartis en deux lignes séparées par la Seine. En 1860, alors que le préfet Haussmann dirige d'immenses travaux dans Paris, la ville s'agrandit en annexant les communes limitrophes. Il faut alors créer de nouveaux arrondissements : on redécoupe, on recompose.
Un premier schéma attribue le numéro 13 à l'actuel 16ème, mais cela ne plaît pas du tout à ses habitants riches et influents. Pourquoi ? Parce qu'à l'époque existe une expression : "se marier à la mairie du 13ème arrondissement". Comme le 13ème arrondissement n’existe pas encore, ça veut dire ironiquement "vivre ensemble sans être marié", donc en concubinage. Impensable pour la bonne société de l'Ouest d’être associée à cette idée si inconvenante. On adopte finalement une disposition en spirale et on attribue le numéro 13 à un arrondissement plus populaire.
Cette disposition n'a pas changé depuis 1860, même si l'on surnomme parfois certaines villes le "21ème arrondissement", Deauville par exemple, station balnéaire normande à 1h30 de Paris, où l'on trouve le week-end presque plus de Parisiens que de Deauvillais.

Mais en réalité, l'escargot va-t-il s’agrandir encore? Il semble que l’avenir de Paris se prépare actuellement dans les bureaux du Président de la République : Nicolas Sarkozy rêve du Grand Paris. Le Grand Paris, encore au stade d'ébauche, viserait à créer une vaste métropole en reliant Paris et ses banlieues.

Et ça serait pour quand, ce grand projet? Dans les années 2020. Eh oui, c'est lent, un escargot.

Texte : Séverine Bavon
Image : Elsa Perry

Voir l'émission sur le site Arte.tv

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

 

Crédits photos:droits réservés

 

Calendrier des réunions
publiques de
compte rendu de mandat

"Afin de rendre compte de son action municipale sur les 12 derniers mois, Bertrand Delanoë effectue comme chaque année, un compte rendu de mandat en organisant des réunions publiques dans chacun des 20 arrondissements parisiens.
Comme l'an passé, les comptes rendus de mandat seront traités sous l'angle thématique."

Voir le calendrier

poing a la rose

Site du groupe des élus Socialistes, Radicaux de Gauche et apparentés au Conseil de Paris

poing a la rose

Vous recherchez une association sur Paris?

Cliquer ici

poing a la rose

Cérémonies citoyennes : avoir 18 ans et voter

A partir d’avril 2011, les mairies d’arrondissement organisent les premières cérémonies citoyennes à Paris. Ces rendez-vous convient les Parisiens nouvellement inscrits sur les listes électorales à venir retirer leur carte d'électeur et à échanger un moment autour de la citoyenneté.


crédit photo: Mairie de Paris

A cette occasion, le maire d’arrondissement remettra aux nouveaux majeurs leur carte d’électeur et leur rappellera l’importance de participer à la vie démocratique ainsi que les droits et les devoirs attachés à la citoyenneté.
La Mairie de Paris met à disposition des arrondissements plusieurs supports d’accompagnement des cérémonies pratiques et ludiques, ayant pour objectif de d’éveiller la curiosité des jeunes qui se sentent souvent peu concernés par les problématiques citoyennes.
Le livret « Citoyen à Paris » proposera une information sur la vie démocratique en France, en Europe mais aussi des spécificités de la vie démocratique parisienne sous forme d’un agenda que les jeunes pourront conserver au-delà de la cérémonie.

Plus d'infos

poing a la rose

Plantes dépolluantes :
changez d'air

Les scientifiques sont formels : certaines plantes d'intérieur comme l'Aloe Vera, le Philodendron, le Lierre ou le Ficus dépolluent les intérieurs. Suivez notre mode d'emploi et nos prescriptions pour assainir appartement et bureau.
Installer des plantes dites dépolluantes dans votre intérieur permet d'améliorer considérablement l'air que vous respirez.

Lire la suite sur Paris.fr

poing a la rose

Une erreur de tri, c'est toute une poubelle à jeter.

Jeter un bocal de verre sans en ôter le couvercle métallique dans la poubelle blanche, ou un sac plastique (non recyclable) dans la poubelle jaune ce n'est pas anodin. Une erreur de tri et le contenu de la poubelle est perdu. Découvrez les conséquences d'un mauvais geste et nos conseils pour mieux trier.

Chaque jour, 3000 tonnes de déchets (1,4 kg par habitant) sont collectées par 435 bennes à ordures pour être acheminées vers des centres de traitement. Les parisiens ont été sensibilisés à la nécessité du tri et de plus en plus d'entre eux s'efforcent de bien trier leurs déchets ménagers. Les poubelles, verte pour les déchets non recyclables, jaune pour les déchets recyclables et blanche pour le verre, n'ont plus de secrets pour eux. Malgré tout des erreurs sont encore nombreuses; et une erreur c'est tout le contenu d'une poubelle perdu! Le tri pour être efficace, suppose une grande discipline de la part de tous. Il arrive encore fréquemment que les « ripeurs » (Éboueur qui assure la collecte des ordures ménagères ou spécifiques) affectés aux tournées de collecte des déchets recyclables découvrent dans les conteneurs jaunes des déchets non recyclables impropres à leur traitement particulier. Ces erreurs peuvent être commises par les habitants mais parfois aussi par des passants quand les poubelles ont été sorties et qu'ils se débarrassent d'un déchet sans tenir compte du type de bac. Quand ils relèvent une erreur les ripeurs marquent les bacs « pollués » par un ruban adhésif et les laissent sur le trottoir. Ce sont les éboueurs affectés à la prochaine tournée de collecte des déchets non recyclables qui s'en chargeront pour acheminement à l’incinération.

Erreurs de tri, les conséquences

Pour un simple erreur de tri c’est la totalité du contenu d’une poubelle de déchets recyclables qui va partir vers l’incinération. Si votre bac poubelle jaune n'est pas collecté, c'est qu'il y a eu des erreurs de tri et dans ce cas il vaut mieux que le bac soit refusé à la collecte, plutôt que la benne le soit en centre de tri. Si la benne est refusée cette collecte aura coûté 1,5 fois plus cher à la collectivité! Il est procédé à un examen de contrôle qualité lors du déchargement de la benne de collecte sélective. L’agent de quai peut décider de déclasser le contenu de la benne si elle présente : 3 % d’ordures ménagères en vrac ou en sac, 10% d'objets encombrants, 10% de déchets verts, des collectes souillées par un produit type huile ou autre rendant legisement impropre au tri, un taux d’humidité trop important...
Pour la poubelle jaune: en 2009, 79,9 % des déchets collectés étaient recyclables (Journaux, magazines, papiers, cartons, plastiques, métal, tetrabrick...) et 20,1 % constituaient des erreurs de tri. Parmi ces erreurs figuraient des sacs et films plastique, du verre, des ordures ménagères destinées au bac vert...etc

Si vous commettez l'erreur de jeter vos déchets recyclables dans un sac plastique voici ce qu'il va se passer: au centre de tri, les déchets seront déposés sur un tapis roulant et triés en partie à la main par les employés. Le sac fermé sera attiré par l’aimant lors du tri automatique et, s’il contient une boîte de conserve, il entraînera les autres déchets vers la mauvaise filière.
Pour le verre (bac poubelle a couvercle blanc) si vous jetez par mégarde vaisselle, morceaux de vitres, de terre cuite ou de céramique, de pyrex, des ampoules… cela peut suffire à faire refuser tout le chargement d'une benne de 20 tonnes. En effet, trop d'impuretés contenues dans le calcin empêchent le recyclage du verre.


Comment sont triés les déchets de votre poubelle jaune
envoyé par mairiedeparis. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

poing a la rose

Les Parisiens non communautaires
se réunissent dans une toute nouvelle assemblée

L'Assemblée des Parisiens citoyens extra communautaires est destinée aux personnes qui résident à Paris mais n’ont aucune des nationalités de l’Union européenne. La première réunion a eu lieu ce samedi 6 novembre. Explications en quatre questions à Pascale Boistard, adjointe au Maire de Paris chargée de l’intégration et des étrangers non communautaires

Pourquoi avoir créé cette assemblée ?
A Paris, il y a 215 000 personnes de nationalité non communautaire (environ 10% de la population parisienne). Ces personnes n’ont pas le droit de vote aux élections nationales et locales. C’est une population qui contribue à la richesse de la capitale et il devrait donc être normal que ces personnes soient considérées comme des citoyens à part entière. Au-delà du problème de représentativité que cela pose il faut que ces personnes puissent avoir une voix, qu’elles aient un lieu où exprimer leur avis. C'est pour cela, et en attendant qu'une loi leur donne le droit de vote, que nous avons créé cette assemblée. Rappelons que les citoyens de l’Union européenne qui vivent en France ont le droit de vote aux élections locales depuis 1998. Notre slogan est donc « Tous Parisiens, tous citoyens ».
Mais paradoxalement, nous ne souhaitons pas que cette assemblée existe trop longtemps, parce que sa disparition signifierait que les étrangers non communautaires auront obtenu le droit de vote à ces élections.

Comment l’assemblée des Parisiens citoyens extra communautaires (ACPE) a-t-elle été constituée ?
L’assemblée plénière (qui a siègé samedi 6 novembre) a été constituée sur le même modèle que le Conseil de Paris, qui est l’organe de décision de la ville de Paris et du département. Nous avons demandé aux arrondissements de créer des conseils de Parisiens non communautaires au niveau local. L’assemblée plénière, qui est une émanation de ces conseils locaux, a donc un lien fort avec le quotidien et la vie de ces arrondissements.
La représentativité des arrondissements se fait au prorata du nombre d’étrangers non communautaires dans chacun des arrondissements, grâce à des statistiques. Le nombre minimum de représentants pour chaque arrondissement est de deux, jusqu’à 12 représentants pour le 19e et le 18e. Nous essayons aussi d’obtenir une représentativité des continents et la parité hommes – femmes.

Quelle est la différence avec le Conseil de la citoyenneté des Parisiens non communautaires (CCPNC) que l’ACPE a remplacé ?
L’assemblée de la précédente mandature n’avait pas de lien avec les arrondissements. Et seuls trois arrondissement avaient créé des conseils locaux, alors qu’aujourd’hui ils sont au nombre de treize.
Comment fonctionne cette nouvelle assemblée ?
L’assemblée est composée de 106 membres qui se répartissent dans des commissions thématiques qui préparent le travail de l’assemblée plénière. Un bureau est en cours de constitution, qui comportera un membre par arrondissement. A partir de ce travail l’ACPE pourra émettre des avis sur les projets parisiens et le cas échéants déposer des vœux lors du Conseil de Paris.
Lien vers le communiqué de presse annonçant la création de l'ACPE
Les pages concernant l'ancien CCPNC

poing a la rose

Ma mairie, mon mobile & moi

Les 20 sites des mairies d'arrondissement sont désormais accessibles depuis votre smartphone, sur le même modèle qu'une application mobile classique. Tenez-vous informé de l'actualité de votre quartier en découvrant ce nouveau service pour mobinautes parisiens.

Des sites rapides d'accès
et faciles à utiliser

Chaque site est accessible par une adresse Internet courte du type "mob.mairie10.paris.fr."
Attention : vous devez saisir l'URL du site dans le navigateur de votre mobile (et non dans App Store, par exemple).
Le possesseur de smartphone à écran tactile pourra de surcroît "iconiser" le site Internet mobile de sa mairie d'arrondissement, comme une application mobile classique, afin de pouvoir le retrouver rapidement sur son écran d'accueil.
Chaque site bénéficie également d'un QR Code -code barre 2D- lisible avec l'appareil photo des smartphones (via les applications mobileTag, NeoReader ou QR App ou Zxing) pour un accès immédiat au site web mobile souhaité.
La page d'accueil donne accès à une interface optimisée pour les smartphones comprenant :
- les dernières actualités de l'arrondissement
- l'inscription à la newsletter
- le formulaire de contact de la mairie
- le répertoire des numéros utiles et d'urgence
Tous ces contenus et services pourront venir compléter la panoplie des applications mobiles du Parisien mobinaute : transports, Vélib', actualités, géolocalisation, météo, Patrimap, Guide du Tri...

Une expérimentation avec les Parisiens pour offrir le meilleur accès mobile aux informations locales

Ce projet est le résultat de la collaboration de toutes les mairies d'arrondissement pour offrir aux Parisiennes et aux Parisiens un accès mobile optimal aux informations locales les plus utiles. Il a notamment été guidé par le constat des fortes évolutions de l'Internet mobile en 2010 :
Le trafic mobile a été multiplié par trois en un an (AdMob.com Avril 2010)
En France, l'internet mobile est passé de 0.5% du trafic Internet global en 2008, à 3% en 2010. Il devrait être autour de 40% d'ici à 2014 et certains sites (médias notamment) enregistrent déjà une audience de 15% en provenance des smartphones
Fin 2009, 50% des abonnements mobiles comprennent l'Internet mobile illimité
Les mobinautes en France sont 5.4 millions, habitent pour 34% en Île-de-France (Havas/Ipsos/PagesJaunes T3 2010)
Les mobinautes se connectent fréquemment pour des courtes durées pour consulter l'actualité (59%), des infos pratiques de mobilité (53%) et des ressources pratiques de vie quotidienne (46%) (AFMM Guide du mobile marketing 2010)

Sources :

Observatoire Havas/Ipsos/PagesJaunes
Consulter l'étude de l'Observatoire Ipsos MediaCT des mobinautes
Synthèse des études du cabinet Triagoz pour un audit réalisé pour l'agglomération de Saint-Etienne(42) à consulter sur http://www.triagoz.com/contact

Au-delà du constat, le souhait des mairies d'arrondissement est de construire et de développer ce service avec les Parisiennes et les Parisiens mobinautes, en prenant en compte leurs besoins quotidiens. Pour cela, chaque site mobile de mairie d'arrondissement propose depuis sa rubrique Actualités un petit questionnaire destiné aux utilisateurs mobile.

poing a la rose