SECTION JAVEL-GRENELLE

1 rue Sarasate - 75015 Paris - 01 45 57 01 81 - Métro Boucicaut Ligne 8 - Bus 62 et 42

Accueil - La Section - La Fédération - Le PS - FH2012 - Paris - Le 15e - Vie Citoyenne - La Région - L'Europe - Liens - Nous contacter

 

Le Conseil Régional en action

Zoom sur :
les domaines d'intervention

Transports, environnement, culture : conformément aux lois de décentralisation, la Région intervient dans de nombreux domaines de la vie quotidienne, avec l’objectif constant d’améliorer la vie des Franciliens.

La suite sur le site de la Région

 

 

 

 

 

 

 

Jeunes violences écoute : nouvelle campagne, nouveau souffle

En affichage, sur le Web et au cinéma, la Région adresse un nouveau message aux jeunes victimes de violences : « La solution, c’est d’en parler. »

Des jeunes vus de profil hurlant pour mettre des mots sur leurs maux. Le visuel que la Région utilisait depuis 2006 pour rappeler l’existence de sa ligne anonyme et gratuite Jeunes violences écoute avait beau être très fort, il était si connu que son message tendait à se banaliser. Conséquence : un nouveau souffle est donné, en cette rentrée, à cette communication avec de nouveaux visuels et un nouveau message : « La solution, c’est d’en parler. » Le tout étant diffusé sur le Web depuis le 14 octobre, en affichage à partir du 17 et – grande nouveauté – dans les salles de cinéma dès le 19 octobre.

Racket, harcèlement et agressions sexuelles

Les objectifs de la nouvelle campagne, signée l’agence Ailleurs exactement, sont identiques à la précédente : promouvoir le dispositif, interpeller sur le sujet et, surtout, inciter les jeunes et les adultes confrontés à la violence à en parler. Au-delà, tout change : le message, comme on l’a vu, mais aussi les visuels qui l’accompagnent. Au nombre de trois, ceux-ci mettent l’accent respectivement sur le racket, le harcèlement et les agressions sexuelles. Chacun représente un jeune en situation de souffrance, enfermé dans le silence et oppressé par une ombre constituée de mots du champ lexical de la violence. Des mots dont le mélange typographique rappelle d’ailleurs volontairement l’univers visuel de la précédente campagne.

Pour que ces visuels acquièrent très vite une forte notoriété, 4.600 affiches seront visibles du 17 au 23 octobre dans les transports en commun et en extérieur. Une présence digitale multiforme est aussi prévue du 14 octobre au 9 novembre, sous la forme de bannières sur le Web et les téléphones mobiles (notamment sur les Allocine.fr et MSN), et de publicités sur les blogs, forums et fan-pages. Le tout permettant non seulement d'accéder au site Internet Jeunes violences écoute mais aussi de visionner le teaser du film dans un premier temps, puis, dès le 19 octobre, sa version complète. Enfin, pour que ce spot puisse avoir le meilleur impact, il sera en parallèle projeté dans 830 salles durant huit semaines, du 19 octobre au 13 décembre (avant des films comme Twilight, Paranormal activity ou encore Tintin).

Un film s’adressant aux jeunes avec leurs codes

Permettant de s’adresser aux jeunes avec leurs codes, le film met en scène un jeune dans le noir, téléphone à la main, qui hésite à appeler. Une ombre, symbole de sa peur et de sa souffrance, jaillit de lui et va tout faire pour l’empêcher de téléphoner. Mais le jeune sort victorieux de la lutte. Il récupère son téléphone et appelle Jeunes violences écoute. Dès que son interlocuteur répond, l’ombre se désagrège.

Nouveauté 2011 : le numéro de téléphone change et devient le 0808 807 700 afin d’être gratuit depuis les portables aussi.
À noter que cette campagne se complète encore d’un volet hors média, avec la diffusion d’affiches au format 40x60cm dans les lycées, centres de formation d’apprentis, missions locales, commissariats, etc.

Mis en place par la Région en 2000, Jeunes violences écoute est un dispositif géré pour son compte par l’École des parents et des éducateurs d’Île-de-France. Ayant permis d’apporter une aide à 545.000 Franciliens depuis sa création, il comprend deux services : un numéro vert, ouvert tous les jours de 8h à 23h, qui permet aux jeunes d’exprimer leur souffrance, de recevoir un soutien moral ainsi que des conseils d’action adaptés à la nature et à la gravité des faits qu’ils relatent (les appels sont pris en charge par 20 psychologues et juristes) ; et un site Internet dont l’objectif est d’apporter une aide pratique aux personnes confrontées à la violence, notamment dans l’univers scolaire.

Visuels : © Ailleurs exactement

Sur le web
Jeunes violences écoute
Non aux violences scolaires, physiques ou verbales ! En complément du numéro vert anonyme et gratuit 0808.807.700, ce site propose aux jeunes, parents et professionnels des conseils pour réagir. En prime, des témoignages et forums.

La ligne 8 du métro prolongée jusqu’à
Créteil-Pointe du Lac

Depuis le 8 octobre, la ligne Balard-Créteil s’aventure 1,2 km plus loin vers le sud. Grâce à un nouveau terminus dont la Région est le financeur majeur.

On ne dira plus emprunter la ligne Balard-Créteil mais la ligne Balard-Créteil-Pointe du Lac. À partir de ce 8 octobre, la ligne 8 du métro s’offre en effet un nouveau terminus, qui la prolonge de 1,2 km vers le sud. Une extension évidemment pleine d’avantages pour ses usagers et dont la Région est le principal financeur (elle a pris en charge 45,17% des 83 millions du coût total, le reste ayant été réglé pour 22,5% par l’État, 15% par la RATP, 9,75% par le Val-de-Marne et 7,58% par la communauté d’agglomération de Plaine Centrale). Cette prépondérance régionale a d’ailleurs une conséquence le jour même, lors de l’inauguration : la présence de Jean-Paul Huchon, en sa qualité de président et de la Région et du Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif).

Un vrai pôle multimodal

Située à Créteil (94), cette 301e station du métro parisien est destinée à améliorer les transports en banlieue. Pour cela, elle prend la forme d’un vrai pôle multimodal, autrement dit d’un site moderne et sécurisé où les usagers pourront facilement passer d’un mode de transport à un autre. Un pôle qui comprendra, outre la station, des zones de stationnement et de livraison, des parkings pour voitures et vélos, et surtout un accès à la toute nouvelle ligne de bus 393 en site propre reliant Sucy-Bonneuil à Thiais, ce qui veut dire des correspondances faciles et rapides avec le RER A à Sucy-en-Brie (94), le Trans Val-de-Marne (TVM) et le RER C à Choisy-le-Roi (94). Le tout sans compter un accès aussi au RER D à la gare Pompadour dès 2013.

La nouvelle station présente également l’avantage d’accompagner la dernière étape de développement du secteur sud de Créteil (le nouveau quartier de La Pointe du Lac et la ZAC des Sarrazins) et d’améliorer la desserte de la zone d’activités locale.

Chemins et pistes cyclables tout autour

Dernier atout non négligeable : la beauté de la réalisation et, pour commencer, les aménagements tout autour, qu’il s’agisse de chemins pour les promeneurs ou de pistes cyclables. S’agissant de la station en elle-même, elle a été construite en aérien, dans des matériaux identiques à ceux utilisés dans le voisinage (par exemple, l’entrée et les quais sont faits de la même pierre que le collège Simone-de-Beauvoir tout proche). Conçue pour faciliter les déplacements de tous, elle est, de plus, accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à trois ascenseurs situés au niveau du stade Duvauchelle, du parking public et de l’avenue François-Mitterrand. Enfin, summum du confort, des écrans installés à l’intérieur de la salle des échanges permettent de connaître le temps d’attente des bus desservant la station.

Photo : © RATP / CG94

Paroles de lycŽŽŽŽŽŽŽŽŽéennes et lycŽŽŽŽŽŽŽŽéens

Espoirs, attentes, valeurs… Des sujets qui ont inspiré les
93 lycéens interrogés dans le cadre d’une enquête
lancée par la Région. Le film.


Paroles de lycéennes et lycéens par RegionIledefrance

Plus d'infos sur le site de la Région

Assises sociales d'Ile-de-France

les 8, 9 et 10 novembre

Voir la brochure

L'avenir de nos transports en Ile de France

Arc Express :
projet de métro automatique autour de Paris

Du 30 septembre au 31 janvier, deux débats vont avoir lieu en Ile-de-France où sera discuté l’avenir de nos transports, sur deux projets majeurs très différents l’un de l’autre.

D’un côté, celui porté par le gouvernement dans le cadre de la création du Grand Paris. Il s’agit de la création d’une ligne de métro automatique , dite « Grand huit » desservant seulement quelques pôles d’activité de notre région. Ce projet, non financé pour le moment, ne répond en rien aux besoins actuels et correspond à une vision dépassée de notre métropole.

Pour sa part, le projet porté par la Région, la Ville de Paris et les départements franciliens développe deux logiques : améliorer à court terme les conditions de circulations des usagers (rénovation des RER, prolongement de lignes de métro, création de nouvelles lignes de métro et de tramway, renouvellement du matériel roulant) et préparer l’avenir en construisant une ligne ferrée en rocade maillée avec les lignes de métro, nommée Arc Express, pour éviter de passer par Paris pour aller d’un point à un autre de notre Région et désaturer notre réseau, notamment dans sa partie parisienne.

D’autres questions seront en discussion : le prolongement à l’ouest de la ligne E, le prolongement de la ligne 14, les interconnexions entre réseaux, etc..

Ces projets vont être présentés partout en Ile-de-France, voici les dates des réunions parisiennes : voir le tableau

Débats Arc Express :http://www.debatpublic-arcexpress.org/
Débats Grand Huit : http://www.debatpublic-reseau-grandparis.org/
DébatsRERE: http://www.debatpublic-prolongement-rer-e.org/index.html

FESTIVAL D'ILE DE FRANCE
du 5 septembre au 10 octobre


Crédit photo: Simon Wong
www.strangefruit.net.au

Consulter le programme

Un lien très intéressant pour tout savoir sur le travail du Conseil Régional depuis 1976

- les rapports et délibérations votés par le conseil régional,
- les procès verbaux des séances du conseil régional ou de la commission permanente,
- les communications,
- les questions d'actualité,
- les questions écrites rédigées par les conseillers..

C'est sur http://mariane.iledefrance.fr/

 

 

Accéder au site de la Région

Crédits photos : tous droits réservés

 


Consulter le Journal du
Conseil Régional